Un scénario invraisemblable (Vers l’Avenir)

Alors qu’ils avaient tout en mains pour empocher leur deuxième victoire, les Aischois ont galvaudé avant d’être punis.

Arbitre: Jacoby.

Cartes jaunes: Macalli, Cassoth, Lambrechts, Wojciechowski.

Buts: Marrazza (1-0, 13e), Wojciechowski (1-1, 75e et 1-2, 92e).

AISCHE: Prevot, Fournier, Piret, Bonomini (87e Nzinga), Macalli, Dethier (70e Servidio), Marrazza, Gécé, Joannes, Gaziaux, Michels.

SPRIMONT: Murcia-Rodriguez, Pezzin (62e Ribeaucourt), Beltrame (86e Lawarée), Fall, François (75e La Delfa), Cassoth, Wojciechowski, Czagiel, Bernard, Lambrechts, Tshibuabua.

La défaite de ce samedi soir risque de trotter dans les têtes des Aischois pendant un certain temps. Car, dans l’art de se titrer une balle dans le pied, les hommes de Manu Rouselle ont fait fort. Contre Ciney, c’était déjà pas mal. Mais face à Sprimont, ils ont placé la barre très haut. Prenant rapidement l’avance, après un quart d’heure, suite à un superbe tir de Marrazza (1-0), les Aischois avaient toutes les cartes en main pour emporter les trois points. D’autant que l’adversaire ne se montrait guère dangereux, particulièrement en première mi-temps, hormis via un tir de Pezzin trop enlevé. Mais Aische recommençait à galvauder et n’était pas à l’abri d’un retour. Le tir brossé de Marrazza était sauvé par un brillant Murcia-Rodriguez et, quatre minutes plus tard, Wojciechowski décochait un super missile qui laissait Prevot sans voix (1-1). Le dernier quart d’heure se révélait épique. En total manque de confiance, Macalli ratait l’invraisemblable devant le but, avant qu’un premier penalty ne soit sifflé pour une faute de main. Murcia-Rodriguez détournait l’essai de Gécé. Rebelote avec un deuxième penalty, mais cette fois, c’est Marrazza qui voyait son envoi détourné. Et, comme cela arrive souvent, l’adversaire en profitait à la dernière seconde via Wojciechowski (1-2). Un joli hold-up, mais Aische méritait-il mieux?