Un manque flagrant de réalisme (Vers l’Avenir)

Léopold – Aische : 2 – 0

Arbitre: Spillemaekers.

Cartes jaunes: Detienne, Aydouni.

Buts: Sow (1-0, 60e), Fournier (2-0, csc 79e).

LÉOPOLD: Hatefi, Nicaise, Eyenga, Aydouni (65e Litu), Sow (89e Chairi), Eckelmans, Dano, Angeli, Kano, Marino, Benazzi (92e Alim).

AISCHE: Prevot, Fournier, Piret, Macalli, Samouti, Gécé (73e Salime), Detienne, Delvigne (56e Marrazza), De Ketelaere, Gaziaux, Michels.

«C’est la meilleure équipe que nous ayons rencontrée jusqu’à présent.» Ces mots sortis de la bouche de Thierry Blindenbergh, le coach du Léopold, ne constituent qu’une maigre consolation pour les Aischois, qui ne peuvent en vouloir qu’à eux-mêmes. Car ces derniers ont eu suffisamment d’occasions pour l’emporter. Face à un gardien déterminant en face, certes, mais à ce niveau, il est impardonnable de ne pas concrétiser de telles possibilités. Sur l’excellente pelouse du Léopold (arrosée avant le début de la rencontre!), les hommes de Manu Rousselle démarraient idéalement le match, avec deux excellents tirs de Delvigne et De Ketelaere, qui obligeaient Hatefi à se détendre. Macalli, mais aussi Michels et encore De Ketelaere avaient le but au bout du pied, mais cela n’entrait pas. Prevot passait une première mi-temps tranquille, même s’il devait sortir dans les pieds de Sow. Juste avant la rentrée aux vestiaires, une tête de Delvigne nécessitait un superbe réflexe du gardien bruxellois. Bref, le Léopold s’en sortait bien avec un 0-0 à la mi-temps. Le deuxième acte commençait sur le même rythme. Delvigne ne profitait pas d’un face-à-face avec le gardien et un superbe coup-franc de De Ketelaere frappait l’équerre! Sur la contre-attaque, Sow (hors-jeu?) marquait pour son équipe. Et vingt minutes plus tard, Fournier détournait le ballon dans son propre but. Un vrai gâchis