De Ketelaere, le bond vers l’Australie (Vers l’Avenir)

Transfert hivernal sortant à Aische. Arthur De Ketelaere s’en ira en janvier pour Sydney où il deviendra kiné d’une équipe professionnelle. Aische – Ostiches-Ath : Samedi, 20h

À 25 ans, Arthur De Ketelaere a décidé de prendre un virage important dans sa vie professionnelle. «Je pars dans un mois pour l’Australie. Je serai kiné d’une équipe de football à Sydney», glisse simplement, par SMS, le joueur aischois, déjà à l’étranger hier et difficilement joignable pour commenter son choix.

En dénichant cette opportunité d’un an au pays des kangourous, De Ketelaere couplera plusieurs de ses passions: le football et la kiné forcément, mais aussi les voyages. Régulièrement, ces dernières saisons, De Ket s’était déjà absenté pour aller encourager son cousin Nicolas Lombaerts lorsque celui-ci portait la vareuse du Zénith Saint-Pétersbourg. C’est ainsi qu’il a déjà assisté à des matches de Ligue des champions à Milan et à Lisbonne notamment.

Boucler la boucle aux Bas-Prés

Les quinze prochains jours seront riches en émotions pour Arthur De Ketelaere, qui a annoncé son départ ce mardi dans le vestiaire. Ce sera d’abord son dernier match à domicile avec Aische ce samedi soir et, dans sept jours, il retrouvera le stade des Bas-Prés et l’Union Namur, son club formateur – et de cœur. Une belle manière de boucler la boucle avant de s’envoler pour Sydney.

À Aische, on ne peut évidemment que respecter le choix du joueur. «C’est une opportunité rêvée pour lui, c’est comme si on venait me chercher pour aller entraîner en D1, compare le coach Manu Rousselle. Son départ sera bien sûr une perte pour nous, tant sportivement avec ses qualités et son profil atypique, qu’humainement. Il est au club depuis bientôt trois ans et il a toujours eu une mentalité exemplaire.» Pour l’instant, Aische ne compte pas transférer un successeur.