Aische s’arrête là (Vers l’Avenir)

Raeren 4 – Aische 1

Arbitre: Krack.

Cartes jaunes: F. Offerman, Macalli, Detienne, Michiels, Biernaux.

Carte rouge: Prevot (45e).

Buts: Michiels (1-0 c.s.c., 7e), Bong (2-0, 16e), F. Offerman (3-0, 45e), Nzinga (3-1, 87e), Klauser (4-1, 90e).

AISCHE: Prevot, Fournier, Thirot, Gaziaux, Michiels, Joannes (59e Daout), Detienne (59e Nzinga), Bonomi (65e Biernaux), Servido, Dethier, Macalli.

Le pressing des Germanophones est récompensé après 7 minutes par un corner repoussé par le gardien Prévot sur la tête de Michiels qui marque contre son camp (1-0). Moins de 10 minutes plus tard, Jérémy Bong double la mise. Les Aischois réagissent par Dethier et Servidio, sans succès. En fin de 1re mi-temps, un ballon en profondeur vers Bong est touché de la main par Prevot hors de son rectangle: rouge et… 3-0 sur le coup franc d’Offerman. La réduction du score par Nzinga à trois minutes de la fin (3-1) ne fera pas trembler les Germanophones qui alourdissent le score à la dernière minute par Markus Klauser.

Une mi-temps aura suffi à Raeren-Eynatten pour passer au tour suivant

 

Les Germanophones de Raeren n‘ont pas laissé respirer la Jeunesse Aischoise avec un pressing constant dès l’entame de match. Un pressing récompensé après sept minutes par un corner direct repoussé par le gardien Prévot sur la tête du malheureux Bryan Michiels qui marque contre son camp (1-0). Moins de dix minutes plus tard, c’est l’inévitable Jérémy Bong qui double la mise sur un excellent service de Tobias Lauffs (qui avait remplacé le malheureux Akdim touché à la cheville). Les visiteurs réagissent par un coup franc de Laurent Dethier bien détourné par le gardien Daniel Johnen (27e ) et par un face-à-face entre l’avant namurois Servidio avec Johnen, mais ce dernier a le dernier mot. La fin de la première mi-temps arrive doucement lorsqu’un long ballon en profondeur de la défense des Germanophones vers Bong est touché de la main par le gardien aishois Prevot. Ce sera la double peine pour la Jeunesse qui voit son gardien exclu ainsi que le milieu Florent Offerman faire 3-0 sur le coup franc suivant la faute de main. La seconde période ne sera qu’une simple formalité pour les hommes de Jonathan Negrin. La réduction du score par Nzinga à trois minutes de la fin (3-1) ne fera pas trembler les Germanophones qui alourdissent le score à la dernière minute par Markus Klauser. «Je retiendrai la première période, moins la deuxième. Même si cela nous donne de la matière à travailler. Je trouve qu’on les a forcés à être en dehors de leur zone de confort. On n’est pas connu des équipes de D3. Je ne sais pas si c’est l’effet de surprise, mais si cela peut durer trente matchs, je prends. On a bien géré la seconde mi-temps, même s’il manquait un peu de concentration en fin de match pour éviter le piège du hors-jeu», analyse le T1 raerenois Jonathan Negrin.

Au prochain tour, Raeren-Eynatten rendra visite à la D1 amateur de Dessel (dimanche 11 août, 16h)