Et pourquoi pas un exploit? (Vers l’Avenir)

Tilleur – Aische : Dimanche, 15 h

Les Aischois ont vécu un coup d’arrêt un peu inattendu mercredi soir à Longlier. Une défaite (3-1) qu’on ne sentait pas venir. «Et pourtant les garçons ont joué un bon match, rétorque Manu Rousselle. Surtout en première mi-temps où on aurait dû faire la différence. Mais bon, voilà, rien n’a roulé pour nous. On rate un penalty, leur gardien sort un match énorme. Cela peut arriver». Les rencontres s’enchaînent pour les Hesbignons qui se rendront chez le leader liégeois dimanche après-midi: «C’est l’avantage, nous n’avons pas trop le temps de gamberger. La tâche s’annonce délicate mais sur un match tout est possible». On imagine tout de même que Tilleur voudra effacer le souvenir du match aller, perdu 2-1: «J’avais pointé Visé, Stockay et Tilleur comme favoris en début de saison, ce n’est donc pas une surprise de les retrouver au sommet de la série. Les conditions seront différentes sur un plus grand terrain. Il faudra rester concentré, appliqué et ne pas laisser d’espaces à certaines individualités capables de faire la différence à tout moment, comme Kinif pour n’en citer qu’un. Mais la pression sera inévitablement sur Tilleur qui essaye depuis deux ans de monter de division».

Quant à Aische, le tour final est toujours dans les cordes: «Après cette rencontre, nous aurons deux matches à domicile sur trois (Bertrix et Huy). Il s’agira de prendre un maximum de points», conclut le coach. Mais avant ça, pourquoi pas un petit exploit?

Di Giugno revient dans le groupe.