Déjà la tête ailleurs chez certains (Versl’Avenir)

Arbitre: Letihon

Cartes jaunes: Jalhay, Detienne, Delooz.

Carte rouge: Zaffarana.

Buts: Burton (1-0, 5e), De Ketelaere (1-1, 22e), Marrazza (1-2, 33e), Gueye (2-2, 40e).

MORMONT: Descamps, Godelaine (65e Clemens), Burton, Prévot, Volvert, Gueye, Spinosa, Lejeune, Crevecœur, Jalhay (45e Vieira), Lannoy (45e Cutrona).

AISCHE: Prevot, Zaffarana, Piret, Samouti, Marrazza (45e Bauduin), Daout (45e Bonomini), Ghaddari, Detienne (75e Catinus), De Ketelaere, Michels, Delooz.

Ce duel démarre sur les chapeaux de roue. Mormont débloque le marquoir dès la 5e: Lannoy ajuste un centre qui est dévié par un défenseur visiteur. Le ballon atterrit dans les pieds de Burton qui fusille Prevot d’un tir limpide (1-0). Mais le navire orangé prend aussitôt l’eau et les hommes de Philippe Médery se voient dominés outrageusement par les Aischois. Malgré un terrain difficile, ceux-ci parviennent à confisquer le cuir. Et ils prennent logiquement les commandes en inscrivant deux buts coup sur coup. À la 22e, après avoir raté l’immanquable, De Ketelaere se rachète et place une tête décroisée dans les filets mormontois: 1-1. Onze minutes plus tard, De Ketelaere, à nouveau, se montre plus solide et plus rapide que son opposant. Il glisse le ballon à Marrazza qui n’a plus qu’à conclure (1-2). Alors qu’on approche de la mi-temps, Mormont est tout heureux de pouvoir recoller au score sur une erreur du portier visiteur. Prevot part en effet à la chasse aux papillons et Gueye égalise. «À la mi-temps, ce match doit être réglé, regrette Manu Rousselle. Nous avions tout en main pour l’emporter. C’est navrant. J’ai le sentiment que certains ont déjà la tête ailleurs. Ils ne respectent pas le club.» C’est vrai, même en infériorité numérique, ses joueurs ont eu toutes les cartes en main pour l’emporter. Les errances mormontoise ont offert une multitude d’occasions à Aische. C’était sans compter sur un exceptionnel portier local. Michaël Descamps a dégoûté les attaquants adverses en remportant tous ses duels.