Capital face à un adversaire direct (Vers l’Avenir)

Aische – Aywaille : Samedi, 20 h

Les semaines se suivent et se ressemblent à Aische ou c’est la pêche à la débrouille pour entretenir la forme. Après la séance de musculation dans le club-house avec le préparateur physique mardi, les joueurs se sont entraînés une bonne heure jeudi. «C’était sur le terrain d’entraînement du haut qui était évidemment gelé. La situation reste difficile mais cela ne sert à rien de se plaindre de toute façon…», confie Manu Rousselle.

Deux cartes importantes en cinq jours

Les Aischois vont abattre deux cartes importantes en cinq jours puisqu’avant un déplacement à Longlier mercredi soir, ils rencontreront Aywaille. Les Liégeois sont à deux points derrière eux. Inutile de dire qu’en cas de victoire, le trou serait fait en vue du tour final.

«Non seulement Aywaille fait un bon championnat mais cette équipe joue un beau football avec des milieux de talent et de l’expérience dans ses rangs. L’idéal serait en effet de l’emporter. Mais de plus, j’ai un sentiment de revanche après le non-match de mon équipe à l’aller où nous avions complètement bâclé la première mi-temps».

Les conditions seront les mêmes pour les deux équipes mais il est dommage qu’un match d’une telle importance se dispute sur un terrain qui sera certainement encore gelé, exactement comme face à Givry, le froid glacial en moins sans doute.

«Dimanche, ce qu’il a surtout manqué, c’est de la finition. Et nous n’avons pas assez profité du vent en première mi-temps. Je pense que cela risque de se jouer sur des détails», conclut le coach aischois.

Amaury Baudoin et Arthur De Ketelaere sont à nouveau disponibles et seul Michels sera absent pour suspension.