Aische loupe la bonne opération (Vers l’Avenir)

Arbitre: Brogniez.

Cartes jaunes: Pollina, Wera, Barry, Bola, Piret, Daout, Michels.

But: Clemente (1-0, 36e).

VERLAIN: Racz, Clemente, Velegan, Van Hove, Ouchan, Barry, Wera (85e Gallina), Zougar, Henry, Guilmi, Pollina (76e Bola).

AISCHE: Prevot, Michels, Daout (79e Bauduin), Ghaddari, Piret, Samouti, Bonomini, Marrazza, Catinus, De Ketelaere (60e Delooz), Diguigno (58e Detienne).

Logiques vainqueurs d’une équipe d’Aische peu en rapport avec la place qu’elle occupe au classement, les Taureaux peuvent souffler un grand coup. Ils peuvent franchement espérer éviter la place de barragiste. Une espérance soutenue par la qualité de la rencontre qu’ils ont livrée face à Aische où seul le gardien Yohan Prévot était au niveau. Si les Namurois se procuraient la première possibilité par Marrazza (tête hors cadre), les Verlainois prenaient le jeu à leur compte et ouvraient la marque par Clemente. Verlaine et Racz n’étaient jamais réellement inquiétés lors d’une seconde période qui voyait Pollina manquer le cadre devant le but vide et Gallina oublier Guilmi pourtant nettement mieux placé que lui pour conclure. «On ne s’est pas créé une seule occasion», résumait Souhail Samouti, le médian aischois. « Je suis déçu du résultat et surtout de la manière, enchaînait Lucas Bonomini. Nous n’avons jamais trouvé notre foot et il n’y a jamais eu de révolte. Nous avons été bousculés par Verlaine qui est parvenu à nous déstabiliser. C’est un peu notre péché mignon: chaque fois que nous avons la possibilité de faire une bonne opération, on loupe le coche.» Seule consolation pour les hommes de Rousselle: leurs concurrents directs (Richelle, Aywaille et Longlier) ont perdu. Il reste 2 matches pour espérer une qualification historique au tour final.