Aische et Couvin: un succès et c’est la D2 (Vers l’Avenir)

La confirmation de l’ACFF est tombée: deux équipes monteront via le tour final. Autrement dit, si Aische et Couvin gagnent dimanche, ils joueront en D2.

Un courrier de l’ACFF envoyé aux différents CQ des clubs concernés par le tour final l’a confirmé ce mercredi: en cas de victoire dimanche, Aische et Couvin/Mariembourg monteront d’office en D2 amateurs, sans même devoir jouer la finale. Le maintien officiel de Virton à l’étage supérieur renvoie en effet à l’article A1551 du règlement. En résumé, s’il n’y a pas de descendant direct francophone de D1 en D2 (c’est le cas), cela ouvre la porte pour un montant supplémentaire de D3. Et en cascade, cela permet à une deuxième équipe du tour final interprovincial d’accéder à l’étage supérieur. Donc, en gagnant un match (le 27 mai contre Oppagne, Ethe, Gosselies ou Symphorien), le Condrusien rejoindrait déjà la D3. Avec des conséquences dans nos divisions provinciales. «On est effectivement à une rencontre de la montée, précise Guy Bourgeois, comitard du Condrusien. Et si Liège gagne son tour final, il y aura un troisième montant. Sans oublier les conséquences de la disparition du White Star. Il se pourrait donc même que les quatre finalistes de l’interprovincial se retrouvent d’office en D3.»

«C’est très clair, on gagne dimanche et on monte, confirme le CQ aischois, André Bertrand. Il n’y aura donc pas de match entre les gagnants (Francs Borains-Aische et Visé-Couvin). Par contre, la consolation entre les deux battus aura toute son importance. Si Liège monte en D1 via le tour final, une troisième place en D2 pour un club francophone se libérera». Et si nos deux clubs namurois sont battus ce week-end, elle pourrait se disputer entre Couvin et Aische.

Quatre clubs namurois en D2 amateurs dimanche soir? Les adversaires de Couvin et d’Aische sont solides mais pourquoi ne pas rêver?